• Cette fois-ci, vos tympans vont pouvoir se reposer. Pas de AKB ou de visualeux au programme, mais un petit retour dans le temps.

    A la fin des années 60, on avait des chanteuses d'une autre trempe. Pas de clip à cette époque : pas moyen de noyer le téléspectateur dans un tourbillon d'images et de sons mêlant photoshop, les meilleurs morphing du moment, les flashs, la chorégraphie dynamique et les jupes courtes. Les chanteuses ne couraient pas sur scène (les micros étaient sur pied). Il fallait chanter pour de vrai ; le public était exigeant et loin d'être dupe sur la qualité de la marchandise.

    En voulant faire quelques vérifications sur le plus grand groupe de rock instrumental du monde, à savoir les nippophiles "Ventures", je suis tombé sur cette version récente de "Kitagunino aoisora", et là, il m'est apparu clairement qu'en 2011,il n'y avait aucune jeune chanteuse de la scène jpop qui soit au niveau. C'est bien en vain qu'on attend une génération pouur reprendre le flambeau. Okumura Chio et ses rivales restent donc inégalées à ce jour.

     

     

    J'en profite pour vous recommander The Ventures.

    Sur cette vidéo on retrouve les versions instru de "ameno midosuji" de Oyang Fei Fei, "kyoto no koi" de Nagisa Yôko, "Paint it black" des Rolling Stones et enfin "Walk, don't run" des Ventures. Ce groupe a joué un role majeur dans l'évolution de la musique japonaise il y a 50 ans.

     

     


    votre commentaire
  • entracte

    Petit air eurobeat reprenant des expressions et gesticulations bien connues du public japonais.

     


    6 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires