• MAX : Cat's Eye

    Chez AVEX on n'est pas à la première reprise eurobeat d'un titre des années 80.
    Samples bourrins, rythme effrené... on a là un vrai désastre sonore....
    Hélas, il n'existe pas d'autre style au répertoire de MAX. Elles sont condamnées à refaire les danseuses de musique de jeune 15 ans après leurs débuts, et là, c'est plutôt fort.
    Si musicalement, c'est naze, elles forcent le respect, parce qu'au Japon, il n'y a pas de girlsbands qui tiennent la route niveau chorégraphie 15 après. Au Japon, après 16 ans, on considère que la femme perd de son potentiel. Les carrières de filles de terminent vite et on attend d'elles de se marier et pondre de nouveaux consommateurs.Par conséquent, dans le monde des idoles japonaises, MAX devrait être un gang de vieilles peaux, mais à force d'entrainement et peut-être grace à la magie du scalpel, il n'en est rien.


    Le Tribunal relaxe MAX.
    Petit conseil : Faites un break pour pondre parce que la natalité au Japon est en chute libre.
    « TETSUYA : RouletteKanjani Eight : Wonderful World »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :