• Le visuel n'est pas mort. Il est tel que vous l'aviez connu il y a une dizaine d'années. Il n'a pas changé d'un poil. La preuve avec Kiryû et son dernier single :

    -son cacophonique, voix déréglée, look androgyne et style gothique et public de gamines de 15 ans (âge réel ou mental) Tout est là. Rien ne changera puisque la recette fonctionne toujours.


    votre commentaire
  • des Japonaises prennent des risques...


    votre commentaire
  • Inconnue au bataillon des idoles, cette chanteuse serait gérée par un label indies. Sur son profil, elle écrit qu'elle aurait étudié la génétique pendant 8 ans, ce qui laisse imaginer un âge canonique, en complet décalage avec ce qui est d'usage au Japon...

    En tout cas, si vous n'avez pas récemment eu votre dose de fou rire nerveux ou de stupéfaction, regardez tout de suite le clip suivant, qui changera votre vision de l'idol-pop japonaise :

    On ne sait pas trop quel est son problème, mais c'est probablement lié à ses études.

    Allez, on en réécoute un :

    Bon, un dernier mais on arrête là, parce cela semble toxique pour les yeux et les oreilles.


    votre commentaire