• Sawada Kenji : Yamatoyori aiwo komete (1978)

    Sawada Kenji, il a tout fait, tout expérimenté, chanté le pire et le meilleur. On a rarement vu autant de virages musicaux chez un chanteur japonais.

    Malgré une voix très commune, un physique des plus ordinaires et des tonnes de costumes de mauvais gout, il a quand même réussi devenir une icone de la J-pop. Il fut même une époque où le gouvernement s'inquiétait de la popularité de son groupe.

     Entre deux singles insensés, il lui est arrivé de sortir des chefs-d'oeuvres, comme celui-ci :

    Largement plus poignant qu'un album entier de AKB48, non ?

    « Golden Bomber : Dance my Generationet le prix "fashion 2013" est attribué à ... »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :