• Yuzu : Muscat

    Pas toujours évident pour un groupe comme Yuzu de continuer à faire tourner la boutique 20 ans après. A base, c'était le son folk amateur qu'on pouvait entendre sur les grands carrefours de villes comme Osaka ou Tokyo. Il y a avait de la guitare, de l'harmonica et un putain de travail sur l'harmonisation des 2 voix... On se souvient de Natsuiro, Sentimental, Sayonara Bus...

    En 2018, ils en sont réduits à faire dans le clip de l'été, façon idoles, avec un max de bikinis comme décor....

    Je les plains. Ils me font penser à Kobukuro, condamnés à sortir la même soupe pour rester conformes à leurs plus grands succès.

     

    « Italo disco 80 : Tokyo Dream

    Tags Tags :
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :